Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Cochon Curieux : arts, humour, badineries, enfantillages et curiosités à propos du Cochon

LCC, Le Cochon Curieux : partageons le bout de gras sur le thème du cochon et du porc (surtout si c'est du porc fermier), avec curiosité, passion et bonne humeur !

Aux origines du mot

Publié le 7 Novembre 2006 par Alain CABANNES in Lire - apprendre

D'où vient le mot Cochon ? Le Cochon Curieux a enquêté auprès de l'Académie Française. Si l'on en croit ces éminents spécialistes (dont l'un des rôles majeurs est de réaliser et maintenir le dictionnaire officiel de la langue Française), on apprend par le dictionnaire informatisé T.L.F.I. (une mine d'info soit dit en passant) que  ...

COCHON, ONNE, subst. et adj. se prononcent

 [ Phonétique du mot Cochon ] ou [ Phonétique du mot Cochonne ] ;

qu'il est un mammifère omnivore domestique, de l'ordre des ongulés, de la famille des suidés ; que cet animal, en particulier le mâle châtré, est élevé pour l'alimentation [tout ça, vous le saviez déjà certainement] ; que la première apparition répertoriée du mot remonte à 1091 ; que du XIIIè au XVIIème siècle il désignait un jeune animal ou un cochon de lait ; que l'adverbe "cochonnément" (d'une manière malpropre) ou le nom "cochonnier" (celui qui fait des cochonneries) sont des mots rares.

 

 

Dictionnaire de l'Acédémie Française (jacquette verte, lettres d'or)

 

 

Le Cochon Curieux y a également appris que :

COCHON(N)AILLE, subst. fém. peut s'écrire avec 1 ou 2 "n" sans qu'aucun Polonais ne s'en offusque les dimanches de Pâques ;

Nez(-)de (-)cochon, subst. masc. dans l'art militaire, est une cagoule masque à gaz de la Guerre de 14 ou le nom donné au hérisson, ou celui d'une chauve-souris s'il est thaïlandais, et qu'il y voisine avec le nez-de-chien et le nez-de-chat ;

QUEUE-DE-COCHON, subst. fém. est une ferronnerie d'ornement ou une tarière ;

RINCE-COCHON, subst. masc. est une boisson anti gueule de bois si vous avez oublié que "un verre ça va, mais 2 verres ...".

 

Ca vous intrigue, n'est-ce pas ?

 

 

Si vous explorez la Base Historique du Vocabulaire Français de ce dictionnaire (surlignez le mot "cochon" où vous voulez dans la page du TLFI et suivez l'indication du menu pop up qui va apparaître) vous tomberez sur quelques expressions croustillantes. Vous savez que "gueuler comme un cochon qu'on saigne" est mal élevé (ou signe de grand danger !), mais si vous jurez "mille pétards d'foutu cochon d'empaillé d'cosaque !" ou "sacré mille millions de millasse de N. d. D. d'cochon de jeanfoutre ! ", je vous demanderai  "si c'est du lard ou du cochon", à moins que vous n'ayez été pris à l'insu de votre plein gré pour "un cochon de payant" !

 

Avec le mot Cochon, les expressions sont nombreuses et reprennent le plus souvent le côté sombre de la bête ...

  • Avoir des yeux de cochon,
    Être gras comme un cochon,
    Être sale comme un cochon,
    Avoir un caractère de cochon.

Comme il est connu que tout homme a dans son coeur un cochon qui sommeille (Ch. Monselet, 1825-1888) le florilège se poursuit ... seul :

  • Quelle tête de cochon !
    Il est tout juste bon à garder les cochons,
  • Il est bête comme trente-six cochons,
    Ils ont travaillé comme des cochons, c'est du travail de cochon,
    Elle était d'une humeur de cochon, elle faisait sa tête de cochon,
    (y'en a pour les dames aussi !)

... ou à plusieurs :

  • Ils sont copains comme cochons,
    Nous n'avons pas gardé les cochons ensemble,
    Il m'a joué un tour de cochon.

Avec le cochon, il est souvent question de nourriture ...

  • Manger comme un cochon,
    Une nourriture pour les cochons,
    ou au contraire qui ne serait pas cochon du tout,
    Donner de la confiture (des perles) aux cochons (en savoir plus , le 15/01/08),
    Être saoul comme un cochon,

... de logement ...

  • Vivre dans une auge (un toit) à cochons,
    Un cochon n'y retrouverait pas ses petits,

... voire de n'importe quoi :

  • Un temps de cochon,
    Ecrire comme un cochon,
    Gestes, yeux cochons; histoires cochonnes; c'est cochon !

 

 

Pour conclure, faisons un tour parmi les grandes encyclopédies en ligne. Mais ne vous laissez pas emporter par le flot du savoir et revenez vite sur LCC : il y aura d'autre découvertes éthymologiques.

Allez, à bientôt et ... Cochon qui s'en dédit !

 

Post scriptum :

Le Cochon Curieux a trouvé de nouvelles expressions croustillantes au sujet du Cochon. Je vous les laisse découvrir sur ces sites :

- Le site de Bernard-Paul Eminet, consultant en informatique installé en Savoie et adepte de SPIP et de la plateforme d'e-learning Claroline. Il explique 12 expressions sur le Cochon qui fait "hui, hui". Mais vous y en trouverez aussi sur d'autres animaux. 

- L'école de la Petite Bourgogne, au Canada. Son site archi fréquenté regorge de trouvailles et d'idées pour les enfants. C'est ici pour les expressions à propos du Cochon.

 

Commenter cet article

lepicard pierre 11/03/2013 16:26

autres expressions sur le cochon :1érement:etre adroit de ses mains comme un cochon de sa queue,2émement:c'est l'air de mon cochon n'a qu'une oreille(pour chanter ou jouer lorsque l'exercice en
question est dysharmonique et pas du tout identifiable comme melodie)

leon 29/05/2009 00:13

Bonsoir, j'aime beaucoup votre blog ! de ci de là j'ai bien rigolé !et j'en ai beaucoup appris !
je vous invite sur le mien : chez Léon ! c'est l'histoire de Léon, un cochon tous rose et en forme, patron d'un bar qui sert quelques verres, raconte sa petite vie, et écoute les déboires de ses clients ... l'adresse du troquet c'est par ici : http://chezleon.blog.mongenie.com, ça me ferai plaisir de vous avoir parmis "mes clients" ...

Bédédazi 12/03/2007 01:28

Quelle culture !
Finalement, on apprend plein de choses !